Pages

dimanche, février 22, 2015

Kiri te Kanawa: "Aria (Cantilena)", Bachianas brasileiras n'5 (Villa-L...



Mario Cravo Junior*, plasticien, raconte son ami Heitor VILLA LOBOS

“Un jour, Villa m’a parlé de ses vadrouilles et enquêtes des sources populaires à l’intérieur du Brésil et des difficultés de transport d’alors, des longs voyages à cheval… Il s’efforçait pour se souvenir de son passage par une zone de la province bahianaise dont la topographie l’avait impressionné. Il tentait de mentionner le nom de la petite localité,
située entre Jequié et Poções, et de nouveau la mémoire lui manquait. Il s’efforçait pour se souvenir (…) Malheureusement, il ne se souvenait du nom du petit bled qui l’avait tant impressionné. (…) Et, dans la tentative de caractériser précisément le lieu afin que je le reconnaisse, il s’est assis au piano, et me regardant, m’a dit : “Sois attentif ! Écoute et tente de te souvenir…” Ila commencé une série d’accords… de manière impressioniste, décrivant, sonorement, la topographie. Ont surgi alors à mes oreilles les caractéristiques  de la topographie et de la localité… Villa-Lobos, déjà concentré et les yeux mi-clos, relançait : “Vois: le bled est petit, ainsi… (accords)… vient de la source d’eau et a plus ou moins cette forme… (accords)” et, en quinze minutes, j’avais deviné le lieu. La petite localité s’appelait Águas Claras.”

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Envie de dire quelque chose ? Lancez-vous :-)